Trois VIDÉOS – Les parties intimes s’animent pour discuter de CONSENTEMENT

Share Button

Trois VIDÉOS – Les parties intimes s’animent pour discuter de CONSENTEMENT

Sara Li, la fondatrice et directrice de «Project Consent» indique que: «Mon objectif était d’attirer l’attention sur les agressions sexuelles d’une manière pouvant alimenter autant les discussions que la prise d’action. Je désire éduquer la population sur la prédominance de la culture du viol et je veux le faire d’une façon qui permettra aux gens de s’engager avec nous de manière informée».

Alors, est-ce une bonne ou une mauvaise idée?

En gros, si la personne ne dit pas « OUI » clairement, le consentement n’est pas présent, c’est aussi « simple » que ça.

Visionnez les vidéos et ne vous gênez pas pour donner vos commentaires !

Comments

comments

Share Button